msa020013.gif msa020011.jpg msa020010.jpg
Accueil
Services
Nouvelles
Liens
Nous joindre
Témoignages
Financement
et partenaires
Faites un don !
Membres et
bénévoles

« Venir en aide à un conjoint âgé peut augmenter de 60% les risques de décès chez l'aidante. » (Le manifeste des proches aidants; On nous appelle les « aidantes naturelles », mais qui sommes nous vraiment?)

 

« Les familles fournissent près de 90% de l’aide dont ont besoin leurs proches ayant des incapacités. » (Le manifeste des proches aidants; On nous appelle les « aidantes naturelles », mais qui sommes nous vraiment?)

 

« L’Association canadienne de soins palliatifs indique que un Canadien sur deux en âge de travailler prendra soin d’un proche à domicile dans la prochaine génération. »

 

« 11% de la population canadienne de 15 ans et plus offrent de l’aide à une personne âgée dépendante : Le nombre d’heures qu’ils consacrent à cette tâche est équivalente au nombre d’heures de travail de 276 509 employés à plein temps. Au prorata de la population du Québec, cela représente 60 000 postes à temps complet. » (Regroupement des Aidantes et Aidants Naturels de Montréal. Mémoire présenté à la Commission d’étude sur les services de santé et les services sociaux, 19 septembre 2000, p.17.)

 

« Les études indiquent que les personnes aidantes veulent poursuivre leur engagement envers les personnes âgées avec l’aide de l’État. » (Lesemann, F., et P-J. Ulysse. « On ne vieillit plus aujourd’hui de la même façon qu’hier », Lien social et Politique, RIAC, numéro 38, automne 1997, p.45.)

 

« Il y a 40 000 femmes et 20 000 hommes de 15 ans et plus, dont le quart a déjà eu 65 ans, qui déclarent dispenser à un proche au moins 20 heures de soins dans une semaine.» (Statistique Canada 2003, Avis; Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« Un aidant sur dix prend soin de deux membres de sa famille.» (Rapport Décima sur les personnes soignantes au Canada, Avis; Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« La majorité des personnes aidantes dispenseraient des soins à leur proche depuis au moins 3 ans et 1 personne sur 5 le ferait depuis plus de 10 ans. »  (Rapport Décima sur les personnes soignantes au Canada, Avis; Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« La plupart des aidants canadiens de 45 ans et plus ne vivent pas avec la personne qu’ils aident. Plus des 2/3 des fournisseurs de soins de 45 à 64 ans vivent avec un conjoint et environ 1 personne de 45 à 54 ans sur 4 a également des enfants de moins de 25 ans à sa charge. C’est la génération « sandwich ». Les ¾ des hommes (77%) et les 2/3 des femmes (63%) de 45-64 ans exercent également un emploi, à temps plein pour la majorité d’entre eux. »

(L’Enquête sociale générale de 2002, Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« La diminution des heures travaillées est la mesure la plus commune : 25% des femmes de 45 à 54 ans notamment y ont recouru en 2002 ainsi qu’un nombre moindre de personnes de 55 à 64 ans (9%). La diminution du temps passé à effectuer un travail rémunéré engendre une diminution du revenu. » (L’Enquête sociale générale de 2002, Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« 7% des personnes aidantes québécoises de 45 ans et plus ont dû déménager pour se rapprocher de la personne âgée nécessitant des soins. Au Canada, ils sont 8,5% à avoir déménagé et 3% ont emménagé avec la personne aidée. » (L’Enquête sociale générale de 2002, Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« Les problèmes de sommeil se retrouvent chez 17% des aidantes et aidants et 10% vivent des répercussions sur leur propre santé : ils sont plus susceptibles d’être atteints d’une maladie chronique. »  (L’Enquête sociale générale de 2002, Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« Les aidants québécois de 45 ans et plus ont vu leurs activités sociales (29%) ou leurs projets de vacances (20%) perturbés. »  (L’Enquête sociale générale de 2002, Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« Le niveau de détresse psychologique est de 25% plus élevé chez les personnes aidantes. 20 à 30% des aidants de parents atteints de problèmes physiques seraient dépressifs, mais ce taux monte à 40% si le parent est atteint de démence sévère. »

 (Santé Québec,  Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« En cent ans, la proportion des personnes âgées dans la population totale va passer de 5% en 1941 à 29% en 2041 alors que la population des enfants va suivre le mouvement inverse et ce dès l’année 2011. »  (Institut de la statistique du Québec, 2002, Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« Les 65 ans et plus qui sont près d’un million actuellement et constituent 13% de la population, seront deux millions en 2026 alors que la population totale frôlera huit millions.

Dans 25 ans, 1 Québécois sur 4 sera âgé. Éventuellement, 1 sur 20 sera même très âgé. »  (Institut de la statistique du Québec, 2002,Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« En 2003, il y avait un million de personnes âgées au Québec. La majorité ont entre 65 et 74 ans alors que le dixième ont 85 ans ou plus. Les 50-64 ans issus de la génération du baby-boom sont plus nombreux que les 65 ans et plus, soit près de 1,4 millions. »  (Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« Près de 2.85 millions de Canadiens prennent soin bénévolement de membres de leur famille ou d’amis en perte d’autonomie physique, cognitive ou mentale (Canadian Association for Community Living. (2001) A National Agenda to support families : Striking a New Balance for families who have a Member with a Disability. CACL: Toronto.)

 

La majorité de ces proches aidants sont des femmes et leurs efforts font épargner un total de 5 milliards de dollars annuellement au système de santé. »  (Fast, J.J. Eales, and N. Keating. (2001). Economic Impact of Health, Income Security, and Labour Policies on Informal Caregivers of frail Seniors. Status of Women: Ottawa.) 

 

 

msa001006.jpg msa001005.jpg msa001004.jpg
197 Paré, Granby, Qc J2G 5E4 - 450-375-9115 -
msa001007.jpg info.csrf.png
Liens
Nous joindre
Don
Don In Memoriam
Faites un don !
Devenez membre
Devenez bénévole
Membres et
bénévoles
C'est quoi un aidant naturel?
Mission et valeur
Historique
Territoire
Aidant au grand coeur
CA
Ambassadeurs
Accueil
Aidant naturel à distance
Témoignage de Serge Gilbert
Histoire de C. et J.
La Maladie: Alzheimer
Témoignages
FAQ - Foire aux questions
On parle de nous
Prix
Statistiques
Nouvelles
Financement
Nos partenaires
Financement
et partenaires
msa001003.jpg
Le Soutien aux Aidants
Le Soutien
Relais Répit
Services
msa001002.jpg msa001001.jpg